Accueil » Anniversaires 2011

Anniversaires 2011

35 ans de l’Apertintaille

Créée en 1975, la société des Gilles de l’Apertintaille est la plus ancienne derrière « Les Nivellois et Les Mitant Djean Djean ». Lors du carnaval 2010, elle sera la plus imposante. Pas moins de 103 Gilles participeront aux festivités carnavalesques dans les rues de Nivelles. Les débuts, en comité restreint, sont bien loin.

« Nous avons déjà été plus nombreux » explique Alain Cooren, le président de la société. « Notre record de participation est de 114, au début de ce siècle, lorsque Olivier Peraux était encore Président. »
Une représentation impressionnante quand on sait qu’ils étaient à peine une dizaine, une vingtaine tout au plus, lors de leur première sortie officielle.
« C’est un groupe d’amis qui a décidé de créer la société, à une époque où il n’existait encore que les Nivellois et les mitant Djean Djean les plus anciennes sociétés de la ville. Yvon Jourdain en était le premier président. Au fil des ans, nous sommes devenus de plus en plus nombreux pour constituer, à l’heure actuelle, la société la plus importante en terme de membres. »
« L’Apertintaille » n’en fait cependant pas une priorité. Pour elle, le plus important est d’entretenir l’ambiance conviviale qui règne en ses rangs.
« Nous n’avons pas de spécificité » poursuit Alain Cooren, président depuis 7 ans. « Comme les autres sociétés, notre philosophie est liée au respect du folklore et à la camaraderie. Ce bon esprit explique sans doute le succès de notre société. Elle a grandi au fil du temps en accueillant les amis de nos amis, qui apprécient l’ambiance de notre groupe. »
Alain Cooren n’est pas entré autrement, il y a 19 ans, au sein de « L’Apertintaille ».
« J’ai rejoint mon fils et d’autres membres de la famille qui étaient déjà entrés dans la société. Ils m’ont donné la flamme ».
Les festivités liées au 35e anniversaire de la société ont déjà débuté. Lors des soumonces en batterie, les Gilles de « L’Apertintaille » ont sorti du grenier toute une panoplie d’anciens costumes.
« Nous voulions arborer un maximum de costumes portés tout au long de la vie de société lors des soumonces déguisées » poursuit Alain Cooren. « Nous avons pu en retrouver 22 sur les 35, car certains costumes avaient été loués à l’époque. Exceptionnellement, nous sommes également sorties en musique pour ces premières soumonces, afin de marquer le coup pour notre 35e anniversaire. »
La société sera également à l’honneur le lundi 22 février à l’Hôtel de Ville par l’association « Nivelles en fête ». Nul doute que Jean-François Boudart sera présent: il compte 35 ans de société.
« C’est le dernier au sein de notre groupe à être présent à « L’Apertintaille » depuis sa création. Il a débuté lorsqu’il était encore un enfant. »

 

10 ans des Gilles de l’An 2000

La société des Gilles de l’An 2000 fête cette année sa 10e participation au carnaval de Nivelles. L’idée de créer une société de Gilles existe déjà depuis 14 ans. En 1996, plusieurs amis cherchaient une activité pour marquer et fêter le passage de millénaire. Amoureux du carnaval – certains ayant déjà fait le gille, d’autres non – ils décidèrent de s’inscrire pour le carnaval de l’an 2000, le nom de la société était trouvé. Après 4 années de préparation, d’impatience, le Carnaval 2000 arrive. Il était prévu que ce projet un peu fou ne dure que cette année-là et de fait, la société ne participa pas au carnaval 2001. Mais le plaisir de se retrouver ensemble autour de la batterie et de la musique en dansant le pas de Gille fut tellement intense qu’une petite poignée décida de relancer la société et de participer au Carnaval 2002. Ce qui fut fait. Et depuis, le succès va grandissant, la société passant d’une quarantaine de Gilles à aujourd’hui plus de quatre-vingt qui partagent toujours ce bonheur d’offrir des oranges aux jeunes et aux moins jeunes.

 

10 ans de la societé ’’ Les Enfants de Jean de Nivelles ’’

Celle-ci a été créée en décembre 2000 sur l’initiative de Mesdames Sophie Hanse et Marianne Mabille, la sortie aux cortèges du Carnaval 2001 est programmée. Dès le début, ces Dames ont des idées bien précises, et les buts pour mener à bien cette expérience ne manquent pas.
Le premier but des fondatrices du groupe est de permettre aux enfants d’avoir leur groupe, encadré par des adultes.
Le deuxième est de permettre aux jeunes tamboureurs nivellois, formés à l’Ecole de Tambours de Nivelles, d’avoir la possibilité de sortir et de faire leur carnaval, (but de leurs répétitions d’une année complète). Le dernier n’est autre que de proposer des prix démocratiques, en réalisant des activités tout au long de l’année, pour que le prix ne soit pas un obstacle au carnaval des membres, jeunes ou moins jeunes.

Dès le cortège 2001 terminé, ces dames se remettent au travail, elles forment un comité, décident que tous les membres seront en Jean de Nivelles, d’ouvrir le groupe à tous et de participer complètement aux activités carnavalesques en 2002. Pour des raisons personnelles, Mme Mabille a décidé de quitter le groupe, mais ce dernier a fait sensation lors du carnaval 2001 car peu après, un nombre conséquent de membres s’est inscrit au sein de ce nouveau comité. Une invitation à participer au cortège de la Nuit de la Saint Sylvestre à Saintes, le 31 décembre 2001, encourage le comité à persévérer.

Depuis, les activités extra-carnavalesques se succèdent, soupers, tournois de balle pelote, débits de boissons et autres activités ludiques pour les grandes occasions de la Ville de Nivelles (Braderie à l’Ascension, fête du quartier St Jacques, …)

Mais depuis 2004, un changement important s’est opéré au sein du groupe. En effet, « Les Enfants de Jean de Nivelles » accueillent des membres masculins costumés en Gilles au milieu des autres membres déguisés en « Jean de Nivelles ». Après les différentes demandes d’autorisation auprès de la commune, le recrutement de nouveaux membres (grâce à la modification des statuts), les activités lucratives pour financer cette aventure, le groupe était fin prêt à déambuler pour une quatrième année consécutive dans les artères de notre bonne vieille Ville de Nivelles.

A l’heure actuelle, « Les Enfants de Jean de Nivelles », c’est bien plus qu’une simple société carnavalesque, c’est un groupe d’amis qui se réunissent pour fêter ensemble et comme il se doit le carnaval. L’ambiance est l’une des plus folles de la ville grâce sans doute à la moyenne d’âge de la société qui est plus ou moins de 25 ans.
 

 


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s